Accueil > Découvrir > Côté villages > Cébazan

Cébazan

Eglise fleurie - Cébazan

© Office de tourisme du canal du Midi au Saint-Chinian

A l’entrée du village, en venant de Béziers, la cave coopérative et une fresque murale donnent le ton et vous souhaitent la bienvenue dans ce village vigneron. Blotti entre Saint Chinian (5km) et Puisserguier (6km), Cébazan s’étire de part et d’autre de la route. Dans le cœur historique ou la pinède, découvrez ce charmant village aux ressources insoupçonnées.

Sur la partie gauche, flânez au hasard de ses ruelles étroites et pittoresques. L’une d’elle vous conduira à une ouverture en arche surmontée d’un mâchicoulis, reste d’une fortification. En bordure du court tennis se dresse une demeure bourgeoise à l’allure méditerranéenne avec sa parcelle de vigne.

Sur la partie droite, découvrez la magnifique Église Saint Martin au cœur d’un quartier tourné vers l’activité viticole. Un enchainement de bâtiments d’exploitation aux pierres rouges et aux larges portails étonne. Vous pouvez remarquer que certain ont conservé leurs arches d’origine.

De nombreux hébergements vous accueillent pour un passage ou un séjour dans un cadre reposant. A proximité : des commerces et des activités de loisirs pour tous les goûts.

Des randonnées pédestres et VTT vous invitent à la découverte de sites naturels d’exception. Depuis la cave coopérative, empruntez le sentier de randonnée balisé de 7.8 km (n°33 « Saint Bauléry ») pour atteindre le château de Saint Bauléry, en ruines depuis que les dernières familles de bergers et métayers l’ont quitté au XIXe siècle. Une autre randonnée de 7.7km (n°32 «Le Dolmen ») vous mène de ruines en vestiges sur les traces du passé depuis la rue du hameau de Fraisse. Les dolmens de Montmajou, le Four à chaux et les ruines de Camp Redon offre un retour dans le passé.

Amateurs de bons crus, découvrez les vins de l’appellation Saint Chinian lors d’une dégustation à la cave coopérative ou directement au domaine des producteurs.

En quittant le village en direction de Saint Chinian, vous franchissez le col de Fontjun. A 260m d’altitude, il ouvre votre regard à l’immensité du vignoble minéral et authentique de l’appellation Saint Chinian. En toile de fond, les dentelles rocheuses du Mont Caroux arborent la silhouette d’une femme allongée : un panorama saisissant !

 

Son histoire :

Le patrimoine témoigne d’un riche passé : l’origine des premiers habitants remonte au néolithique (de nombreux vestiges le confirment : dolmens, constructions mégalithiques). Cébazan est fondé à l’origine par des moines bénédictins vers 859. Il résulte du regroupement de trois hameaux : Gaches, Fraisse et Sipière, noms des principaux notables qui s’y étaient établis. Le village a été colonisé par les romains (nombreuses villas et tombes). Son nom viendrait du général romain CEPASIUS ou SEBASIUS. L’urbanisation récente a unifié le village.  

 

Ses incontournables :

  • Les porches et le mâchicoulis
  • L’église Saint Martin du XIIème siècle 
  • La vue panoramique de Fontjun 
  • Les ruines de Camp Redon et Saint Bauléry
  • Le dolmen de Montmajou 
  • Une randonnée pédestre par le sentier balisé n°33 « Saint Bauléry » (7.8km)  ou n°32 «Le Dolmen » (7.7km)