Accueil > Découvrir > Côté villages > Villespassans

Villespassans

Clocher horloge de Villespassans - du Canal du Midi au Saint-Chinian

© Office de tourisme du Canal du Midi au Saint-Chinian

Sur un plateau à moins de 20km de Saint Chinian, des rives de l’Orb et du Canal du Midi, succombez aux charmes du village des milles et une pierre. Bienvenue à Villespassans, village typique du Languedoc viticole.

Si ses paysages de vignes et de garrigues sont d’une beauté saisissante, Villespassans abrite des vestiges géologiques et paléontologiques attestés par la découverte de grottes et de dolmens. La richesse du patrimoine est multiple, gage de sa beauté et d’une histoire que vous aurez plaisir à découvrir en arpentant ses ruelles et ses placettes ombragées. Découvrez l’église Notre Dame de l’Assomption, qui se blotti au creux des habitations avec ses belles façades et son clocher restauré. Tour à tour, de vieilles maisons au toit de tuiles, une façade romane, des remparts vous invitent à connaitre le rôle joué par les anciens seigneurs.

Au nord-est, murets (prononcez le "t" pour parler comme un autochtone !) et capitelles témoignent de l’activité agricole et pastorale du village, qui s’entoure d’un vignoble appartenant à l’AOC Saint Chinian. Au fil de la balade et de l’imagination sur le sentier des mille et une pierres, la vie des bergers et des paysans qui ont façonné ce pays se dévoile. Avec ses panneaux explicatifs, l’itinéraire pédestre raconte la vie agricole et pastorale sur le terroir de Villespassans. Pour découvrir ces paysages, les plus sportifs peuvent s'aventurer sur un circuit VTT de 34km au départ de la Maison des Vins de Saint Chinian avant de rejoindre Assignan (n° 10 « Saint Chinian - Villespassans – Assignan, 780D+).

Enfin, ne quittez pas Villespassans sans goûter au plaisir d’une dégustation de vin ou de produits du terroir avec nos producteurs.

 

Son histoire :

Dès 1180, le castrum de Villespassans apparaît à travers les manuscrits. A la fin du XIIe siècle, le bourg est un lieu de passage et le seigneur percevait un droit de péage sur tous ceux qui ne pouvaient se défendre d’y passer. Le bourg, autrefois fortifié, a subi un siège en 1590, conséquence des rivalités des armées de Joyeuse et de Montmorency. Le château a été reconstruit au XVIIIe siècle, avec une tour élevée. Son ancienne chapelle, devenue église paroissiale, est dédiée à Notre-Dame de l’Assomption et remonterait aux XIIe et XVe siècles.

Des anciens du XVIIIe siècle attestent de la pratique d’activités pastorales comme l’élevage d’ovins. Le cadastre de 1812 précise que le blé, le seigle et l'avoine étaient cultivés sur le sol de la commune. L’activité viticole prend le pas sur les cultures vivrières traditionnelles au milieu du XIXe siècle grâce au chemin de fer reliant Bize-Minervois et Saint Chinian et favorisant l’exportation.

 

Ses incontournables :

  • Le sentier des mille et une pierres
  • L’église de Notre Dame de l’Assomption
  • Les terres rouges entre Villespassans et Assignan
  • Une randonnée VTT sur le sentier 34km via le circuit n° 10 « Saint-Chinian- Villespassans – Assignan" au départ de la Maison des Vins de Saint Chinian